Accueil

 

Contact

 

 

 

#1  28-02-2014 21:39:23   Bilan JO Sochi 2014 : Snowboard

Le snowboard (parfois appelé "surf des neiges") partage plusieurs disciplines avec le ski acrobatique, la seule différence étant que les skis sont remplacés par un surf : slopestyle, cross, et half-pipe. En revanche le saut et les bosses sont ici remplacés par les slaloms parallèles (géant et normal).

Organisation


La nouveauté dans ces Jeux de Sochi est l'arrivée du slalom parallèle "simple" (chez les femmes comme chez les hommes), en plus du slalom parallèle géant. Il n'y a pas grand chose à en dire, c'est la même épreuve que le géant, mais avec des écarts plus réduits entre les portes. Cela donne une course plus rythmée que le géant (et aussi un peu plus difficile et aléatoire). C'est une bonne idée. smile

Quant au slopestyle, nouveau aussi comme en ski, j'ai déjà donné mon avis dans le bilan du ski acrobatique : je n'ai pas été conquis…

Les points forts

  • Le ratage de Shaun White en half-pipe. Il avait été l'une de mes deux "images marquantes" des Jeux de Vancouver 2010 (avec Yuna Kim), mais le double champion olympique en titre (2006 et 2010) échoue finalement à la 4ème place… hmm
    Ces Jeux ont débuté pour lui par une erreur de communication, qui a entraîné une polémique dans les médias américains : il a fait une conférence de presse en annonçant que "bien sûr" il participerait au slopestyle (nouvelle discipline) en plus du half-pipe ; mais un quart-d'heure plus tard, un communiqué de la fédération américaine annonçait au contraire qu'il renonçait au half-pipe pour mieux se concentrer sur sa discipline de prédilection afin de défendre son titre. Ensuite, il s'est ouvertement plaint du pipe et des conditions de neige (sur ce point, il n'avait pas tord, mais tout le monde était logé à la même enseigne). Et pour finir, il a raté son premier run, alors qu'il était habitué à gagner justement sur ce premier run ; du coup, il a été obligé de tout donner sur le second run, et ce n'est pas passé, il repart sans médaille.
  • Les deux titres du russe Vic Wild (cf. photo plus bas) qui remporte les deux slaloms parallèles tongue. Une belle performance (d'ailleurs inédite) quand on sait qu'il faut gagner 3 courses en slalom et 4 courses en géant (car cela se joue par éliminations directes).

Médailles


Les Etats-Unis remportent le classement grâce à leurs 3 titres. Il faut souligner que même si le tableau ci-dessous ne comporte que les 10 premières nations, 14 pays ont obtenu une médaille dans ce sport, ce qui est le record de diversité dans ces Jeux de Sochi.

Snowboard
RangPaysOrArgentBronzeTotal
1Etats-Unis  Etats-Unis3025
2Russie  Russie2114
3Suisse  Suisse2103
4Autriche  Autriche1012
 France  France1012
6République Tchèque  République Tchèque1001
7Japon  Japon0213
8Allemagne  Allemagne0112
 Canada  Canada0112
 Slovénie  Slovénie0112

Les français


   Bons : avec 1 titre et une médaille de bronze, le bilan est inférieur à celui du ski acrobatique (1 or, 2 argent, 2 bronze), sport équivalent, mais il faut rappeler que ce bilan du ski acrobatique a été boosté par un triplé sur une seule épreuve.
En half-pipe masculin, les deux français sont arrivés en demi-finale (parmi les 24) mais ont complètement raté leurs deux runs et finissent 16 et 17. Chez les femmes, l'une s'est qualifiée directement en finale, et l'une des deux autres s'est qualifiée lors des demi-finales. Nous avions donc deux françaises en finale (parmi les 12). Les places définitives sont : 7 / 10 / 14.
En snowboard cross, 4 françaises au départ (quarts de finale), 2 en demi-finale (qui malheureusement étaient dans la même manche), et une en finale (médaille de bronze). Chez les hommes, où il y a un tour de plus (huitième de finale), les trois engagés sont arrivés en quarts, deux en demi-finale, et malgré le fait qu'ils étaient opposés l'un à l'autre, ils sont passés tous les deux pour la grande finale (à 6). Ils font premier et 4ème. Excellent résultat. fier

Vic Wild
Afp / Javier Soriano
La situation est moins bonne en ce qui concerne les 6 autres épreuves : aucun engagé en slopestyle (hommes et femmes), et un seul engagé dans les deux slaloms, Sylvain Dufour. En géant, son mauvais temps de qualification l'oblige à rencontrer le futur vainqueur (le fameux Vic Wild) dès les huitièmes de finale. Et en slalom classique, son adversaire à ce même stade de la compétition semble cette fois à sa portée mais il commet une faute sur les deux manches… sad

Retransmission FranceTV


   Moyenne : les deux sports ayant beaucoup d'épreuves identiques, la diffusion du snowboard a été comparable à celle du ski acrobatique. Très bonne sur le snowboard cross (manches complètes), moyenne sur le half-pipe (sans compter une erreur majeure, voir ci-après), et assez mauvaise sur le slopestyle. Quant aux slaloms parallèles, ils ont plutôt été bien diffusés (mieux chez les hommes que chez les femmes, puisqu'il n'y avait pas de française au départ), avec un consultant de qualité (Mathieu Bozzeto, médaillé à Vancouver). Comme pour le cross, ces épreuves sont à élimination directe et les manches s'enchaînent en alternant hommes et femmes, ce qui facilite la diffusion pour les télévisions.

Néanmoins, il faut tout de même signaler une grosse erreur lors de la finale de half-pipe masculin. Pendant toute la journée, FranceTv n'a pas arrêté de rabâcher que ce serait l'un des grands moments de ces Jeux, misant sur une performance de Shaun White. La compétition commence, qualifications puis demi-finales, on nous montre quelques runs, dont évidemment les français, qui sont tous les deux éliminés en demi-finale. Bon, jusque là rien d'anormal wink. La finale se dispute à 12 et en deux manches. Sur la première manche, Shaun White rate son run (il est alors avant-dernier), alors que le suisse Iouri Podladtchikov se classe 3ème. Au même moment, il y a du saut à ski, et FranceTv décide de zapper quelques minutes. Puis, alors que la deuxième manche de la finale a déjà commencé, on a droit à une interview de Martin Fourcade en plateau unsure !
Résultat : lorsqu'ils reviennent enfin au half-pipe, il reste certes 5 ou 6 concurrents (dont Shawn White), mais C'EST TROP TARD ! Le suisse a déjà passé un run de 94.75 points (sur 100 possibles), et FranceTv a donc loupé la médaille d'or de cette finale pourtant "très attendue" ! Incompréhensible… blink