Accueil

 

 

 
 

24-02-2018 07:39:52  Bilan JO Pyeongchang 2018 : Patinage Artistique

Organisation, réalisation


Superbe réalisation, vraiment irréprochable. La grande nouveauté, que j'ai beaucoup appréciée (et qui est également utilisée sur l'épreuve de saut en ski acrobatique), c'est dans les replays : la décomposition des principaux sauts en plusieurs images qui se superposent est vraiment intéressante fier, et très jolie. On se demande pourquoi il ne l'ont pas fait plus tôt (techniquement, cela nécessiste juste une caméra rapide…).

Yuzuru Hanyu
Compétition par équipe : comme lors de l'introduction de cette nouvelle épreuve il y a quatre ans, on peut reprocher à l'organisation le fait de la mettre en début de quinzaine. En effet, cela diminue l'intérêt de la compétition car les équipes ne présentent pas forcément leurs meilleurs éléments, certains préférant se "réserver" pour les "vraies" épreuves à venir (c'était le cas par exemple pour la France cette année où notre couple vedette ne s'est pas aligné). Ce serait sans doute mieux de placer cette compétition à la fin des Jeux, quand les patineurs pourraient un peu plus se lâcher…

En ce qui concerne la diffusion française, elle a été très bonne, même si les commentateurs n'ont pas arrêté de se plaindre pendant les premiers jours du fait que le patinage artistique était organisé le matin (heure locale), et non en soirée comme c'est généralement le cas. Et en accusant la chaîne NBC de ce fait (ce qui est possible, mais pas sûr). Je pense que ce qui les dérangeait c'était le fait de devoir se lever tôt fier pour commenter des épreuves qui ne seraient de toute façon pas diffusées en direct.
Mais même en soirée, ils n'auraient pas eu droit au direct, car la plupart du temps il y avait du biathlon siffle

Points forts

  • Le japonais Huzuru Hanyu conserve son titre en individuel masculin (cf. photo ci-dessus), grâce encore à un excellent programme court (111.68). C'est un véritable ÉVÈNEMENT, car ce n'était plus arrivé depuis… 1952 rigole !! À noter que c'est l'américain Nathan Chen qui réalise de très loin le meilleur programme libre (215.08, près de 9 points de mieux que Hanyu) mais il avait complètement raté son programme court et avait bien trop de retard pour espérer quoi que ce soit (il termine finalement 5ème). Il est cependant entré dans l'Histoire en étant le premier patineur à réaliser six quadruples sauts tongue dans ce programme libre.
  • La victoire surprise des Allemands en couple : alors qu'ils avaient près de 6 points de retard sur les chinois après le programme court, ils gagnent finalement d'un demi-point.
  • Joli duel, annoncé et attendu, entre les Français et les Canadiens en danse. Les Français échouent de 0.8 points après avoir refait la moitié de leur retard concédé dans le programme court.

Médailles


Comme en 2014, 8 pays ont obtenu au moins une médaille.
Le titre olympique en individuel femme est le premier pour les "Athlètes Olympiques de Russie", à deux jours de la fin des compétitions. Ce pourrait être le seul, même s'il y a une vraie chance lors de la finale de hockey (dernier jour).

Patinage Artistique
RangPaysOrArgentBronzeTotal
1Canada  Canada2024
2Athlètes Olympiques de Russie  Athlètes Olympiques de Russie1203
3Japon  Japon1102
4Allemagne  Allemagne1001
5France  France0101
Chine  Chine0101
7Etats-Unis  Etats-Unis0022
8Espagne  Espagne0011

Les français


Bonne prestation, ne serait-ce que pour la présence de la France dans le classement ci-dessus, ce qui n'était plus arrivé depuis longtemps.
Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron étaient parmi les deux favoris pour la victoire en danse, leur médaille d'argent est donc un bon résultat mais pas une surprise wink. On obtient également une 5ème place encourageante en couple et une 17ème place en danse (où on avait donc deux engagés).
Néanmoins, le bilan est en revanche mauvais pour les compétitions individuelles neutral : aucun engagé chez les hommes et Mae Berenice Meite ne termine que 19ème chez les femmes (alors qu'elle était 10ème en 2014).