Accueil

 

 

 
 

06-08-2012 01:47:08  Soirée en or pour les Anglais

Si la Grande-Bretagne a commencé "mollement" dans ces Jeux, elle a pu bénéficier d'un rebond grâce à ses points forts : cyclisme (route et piste) et aviron (qui a lancé la machine, voir la journée des Britanniques).
Mais personne n'aurait imaginé la fabuleuse soirée des Anglais ce samedi en athlétisme, venant parachever un incroyable "Six-Pack" (dixit la presse britannique, évoquant le fameux pack de bière) : 6 médailles d'or en une seule journée !!! unsure

Je n'ai pas le détail des trois titres précédents dans la journée, mais ce qu'est j'ai vu c'est surtout la fabuleuse soirée Britannique dans le stade Olympique.

Saut en longueur (H) : le concours de la longueur masculine ne restera inoubliable que pour les Britanniques. Avec un bond de 8,31 mètres à son quatrième essai, Greg Rutherford est le champion olympique le plus mal titré (en performance) depuis 1972. La faute aussi à ses adversaires : Mitchell Watt (AUS, 8,16) et Will Claye (USA, 8,12). Mais il est Anglais, ce qui ravit le public.

Heptathlon : la victoire de Jessica Ennis à l’heptathlon, elle, était annoncée et claironnée depuis des semaines. Sa silhouette s’affichait d'ailleurs déjà sur tous les murs de Londres. Elle a fièrement conclu son heptathlon en remportant son 800 mètres, dernière épreuve de la discipline. L'argent est pris par l'Allemagne, le bronze par la Russie.

10 000 m (H) : Kenenisa Bekele, double champion olympique du 10 000 mètres, a laissé sa couronne à Mo Farah. Devant son public en furie, le Britannique (27'30"42) n'a laissé à personne le soin de couper la ligne avant lui, gérant les 2 000 derniers mètres à sa main avant de placer une accélération fatale à 500 mètres du but. La course fut haletante de bout en bout puisqu'une dizaine d'hommes étaient encore en lice pour la victoire avant cette accélération décisive. C'est le premier Britannique couronné sur la distance. Il devance Galen Rupp (USA) et Tariku Bekele (ETH), l'autre Bekele terminant 4ème.

Trois médailles d’or dans la même soirée : une première dans l’histoire olympique du pays.
Du coup, la finale du 100 m dames, pourtant course majeure de cette soirée, est presque passée inaperçue dans le stade…
Et pourtant, elle valait le coup d'œil.

100 m (F) : titrée à Pékin, mais battue à Daegu, la Jamaïcaine Shelly-Ann Fraser-Pryce décroche son deuxième titre olympique (en 10"75) et devient la troisième sprinteuse à conserver son titre sur la distance reine, la première non-américaine alors que personne n'avait réalisé une telle performance depuis Gail Devers (1992/1996). L'Américaine Carmelita Jeter, pour ses premiers Jeux Olympiques, a battu son record personnel en 10"78 mais doit se contenter de l'argent, alors que Veronica Campbell parachève le succès jamaïcain avec le bronze en 10"81.