Accueil

 

 

 
 

12-08-2012 13:36:51  Une digne fin pour l'athlétisme

Dernière session d'athlétisme ce samedi soir (même s'il reste le marathon masculin ce dimanche). Et un final exceptionnelroll
Comme d'habitude lors des grands championnats, l'athlétisme se termine par les relais, et ce soir, le relais 4x100 m masculin était particulièrement attendu à cause des Jamaïcains et d'Usain Bolt.

5000 m (H) : le Britannique Mo Farah réalise le doublé 5000 m - 10 000 m (13'41"66), comme Kenenisa Bekele à Pékin. Farah devient le sixième athlète à réussir un tel doublé après Emil Zatopek (1952), Vladimir Kuts (1956), Lasse Viren (1972 et 1976), Miruts Yifter (1980) et Kenenisa Bekele (2008), il y a quatre ans à Pékin. Il devance l'Ethiopien Dejen Gebremeskel (13'41"98) et le Kényan Thomas Longosiwa (13'42"36).

Saut en hauteur (F) : déjà championne du monde en 2011, Anna Chicherova a démontré qu'elle était bien la femme la plus haute du monde en remportant le concours de la hauteur (2,05 m).

Relais 4x100 m
(Afp)
4x100 m (H) : c'était la dernière course d'athlétisme dans ces Jeux (en tout cas la dernière se déroulant dans le stade olympique), et elle a parfaitement tenu ses promesses. Au vu des chronos de la demi-finale, on pensait que le record du monde était en danger, et on ne s'est pas trompé ! wink

Les Jamaïcains étaient largement favoris, tant Blake et Bolt dominent le sprint actuellement. Mais il fallait encore que les passages de témoin aient lieu dans les règles, et cela tout en allant vite pour signer un bon chrono. Après Nesta Carter et Michael Frater, c'est au tour de Yohan Blake de s'élancer pour la Jamaïque en troisième relayeur. À cet instant, les Etats-Unis sont légèrement devant, mais Blake réalise alors un virage titanesque, rattrapant tout le retard de la Jamaïque.
Malheureusement, il transmet le témoin à Usain Bolt un peu à contre-temps, ce qui fait que ce dernier est au coude à coude avec Ryan Bailey lorsqu'il s'élance. Mais l'Américain ne résiste pas longtemps. Usain Bolt termine le travail avec sa facilité habituelle et coupe la ligne en signant comme prévu un nouveau record du monde : 36"84 big_smile. Les Etats-Unis (Trell Kimmons, Justin Gatlin, Tyson Gay, Ryan Bailey), qui prennent la médaille d'argent (37"04, record national), ont couru aussi vite que les Jamaïcains à Daegu où ils avaient battu le record du monde. C'était il y a un an, mais depuis, la Jamaïque va encore plus vite… wink

Derrière ces deux pays (et un trou de plus d'une secondewink), trois équipes passent la ligne très rapprochées : Canada, Trinité-et-Tobago et France. Les Canadiens débutent leur tour d'honneur pour la médaille de bronze, et il faudra attendre près de dix minutes pour apprendre leur disqualification pour une irrégularité lors du dernier passage de témoin. Du coup, le bronze est pour Trinité-et-Tobago (Keston Bledman, Marc Burns, Emmanuel Callender, Richard Thompson) en 38"12. La France (Jimmy Vicaut, Christophe Lemaitre, Pierre-Alexis Pessonneaux, Ronald Pognon) termine finalement au pied du podium (38"16).
Pour Usain Bolt, ce relais est la cerise sur le gâteau de Jeux Olympiques une nouvelle fois accomplis. A Londres, le sprinteur a décroché trois titres, ce qui porte son total à six médailles d'or après avoir réalisé la même chose à Pékin. En athlétisme, seuls Paavo Nurmi (9), Carl Lewis (9) et Ray Ewry (8) ont fait mieux que lui.

Sports collectifs :

Football (H) : le Mexique a battu le Brésil (2-1) en finale du tournoi olympique de football masculin. À peine 27 secondes de jeu et les Mexicains avaient déjà trouvé la faille dans la défense brésilienne. Pour le Brésil, c'est une malédiction qui se prolonge : c'est leur 5ème médaille d'argent en football, hommes et femmes confondus unsure.

Handball (F) : la Norvège est bien la meilleure nation du handball féminin. Championnes du monde et d'Europe, elles ont conservé leur titre olympique aux dépens du Monténégro (26-23).

Volley (F) : les volleyeuses Brésiliennes conservent leur titre olympique en battant les Américaines 3 à 1 (11-25, 25-17, 25-20, 25-17).

Basket (F) : pas de miracle en finale pour les Françaises face aux Etats-Unis (86-50). Les "Braqueuses" se satisfont largement de la médaille d'argent, la première dans l'histoire des sports collectifs féminins français. Les Américaines remportent là leur 41ème match de suite aux JO roll, et leur cinquième titre olympique de suite. Derrière la France, le podium est complété par l'Australie.