Accueil

 

Contact

 

 

 

#1  08-04-2010 10:48:47   Rumeurs : les renseignements ont enquêté

MpokNews
Administrateur
Inscription: 06-02-2006
Messages: 149

Le patron de la DCRI a contredit Carla Bruni en confirmant avoir enquêté sur la rumeur. …

Lire l'article…


Administrateur MpokNews

#2  09-04-2010 09:37:25

Gaston
Régulier
Inscription: 14-12-2007
Messages: 59

HALLUCINANT !

Aucune importance... Insignifiant... Mais le contre espionnage a été alerté !!!

« Mon mari n'a qu'une seule préoccupation, ce ne sont pas les commentaires, ce ne sont pas les rumeurs, ce sont les Français et la France qui traversent une crise très difficile »

A MOURIR DE RIRE !

Le problème est que le "Président" a "peopolisé" sa fonction. Il a médiatisé à outrance sa vie privée pour servir son image avant et après l'élection
Qui sème le vent récolte la tempête...

Le patron de la DCRI a contredit Carla Bruni en confirmant avoir enquêté sur la rumeur. Carla ment, elle aussi ? Je suis très déçu !

Les conseillers du président parlaient d'un complot international… Mais c'était une blague (le 1er avril n'est pas très éloigné).
A moins que ces rumeurs de complot aient été fabriquées et diffusées pour détourner l'esprit des français de leurs vrais problèmes ? Ou justifier l'enquête du contre-espionnage ?


Si la France est aussi bien gérée que cette affaire l'a été, il y a de quoi être inquiet...

#3  09-04-2010 22:32:41

Mpok
Habitué très actif
Inscription: 06-02-2006
Messages: 402

La "peopolisation" de la politique est effectivement regrettable..
Mais je ne pense pas qu'il faille "accuser" le Président de cette dérive (même en admettant qu'il y a participé..).

En fait, c'est LA SOCIETE dans son ensemble qui s'est "peopolisée"...
Le média télévisé a pris une importance capitale (d'où les communications à répétition), et le média Internet est devenu une sorte de "contre-communication" à cause de son caractère libre, voire anarchique.
Il faut s'en convaincre et agir dans ce sens, et non combattre vainement l'évolution de la société.

Nicolas Sarkozy s'inscrit dans SON époque, qui n'est pas celle de Chirac, encore moins celle de Mitterand.
On ne communique plus de la même manière à l'heure de la télé-réalité et de Twitter, qu'à l'heure de la télévision d'Etat et du Minitel... wink2
Un Président réfugié dans son bureau et n'apparaissant qu'une ou deux fois par an n'est plus concevable aujourd'hui. Donc communiquer, ok, se montrer, ok.

Quant aux rumeurs sur twitter, personne n'est à l'abri, il faut juste s'en accommoder.
La réaction du couple présidentiel (et de leurs conseillers) est sur ce point particulièrement mauvaise : ces rumeurs datent de plus d'un mois, et jusqu'ici elles n'avaient pas dépassé certains tabloïdes anglais et certains blogs. Mais au lieu de laisser courir, on a voulu réagir, entraînant l'effet inverse : c'est devenu le sujet du jour... neutral
Ca rappelle l'affaire "Greenpeace vs. Nestlé" d'il y a 15 jours : là aussi, certains ont mal réagi face à une "attaque" Internet...
D'un côté comme de l'autre, il y a certaines remises en cause nécessaires.