Accueil

 

Contact

 

 

 

#1  26-03-2010 13:21:00   Droit du travail - Molex: le ministère du travail accepte le licenciement des représentants du personnel

MpokNews
Administrateur
Inscription: 06-02-2006
Messages: 149

Le ministère du travail a accepté le licenciement "pour motif économique" des représentants du personnel de l'usine Molex de Villemur-sur-Tarn, malgré le refus de l'inspection du travail. …

Lire l'article…


Administrateur MpokNews

#2  27-03-2010 12:11:29

Stilh
Régulier
Inscription: 01-12-2007
Messages: 64

Le ministère du travail a accepté le licenciement "pour motif économique" des représentants du personnel de l'usine Molex de Villemur-sur-Tarn (Haute-Garonne), malgré le refus de l'inspection du travail.

"Le Gouvernement lâche les salariés de Molex alors que ce même Gouvernement a déclaré à plusieurs reprises que les dirigeants de Molex étaient des patrons voyous".

Les patrons de Molex étaient des voyous avant les élections régionales, ils ne le sont plus  le lendemain ?
C’est la première décision du nouveau ministre du travail, cela promet pour les négociations sur la réforme des retraites !

Parmi les 280 anciens salariés de l'usine de Villemur, seuls une cinquantaine ont retrouvé un emploi et quelque 200 autres sont actuellement en congé de conversion jusqu'à l'été 2010.

On accepte le licenciement des "Molex", mais on ne « licencie » pas les 20 ministres et secrétaires d’état qui ont été battus à plat de couture dimanche dernier.

Comment peut-on faire confiance à ce gouvernement pour sortir la France du marasme ?

#3  28-03-2010 01:42:56

Starsky
Membre
Inscription: 26-11-2007
Messages: 13

Comme d'habitude (fier), Stilh ne peut s'empêcher de lier une actualité particulière à l'action du Gouvernement... sad

C'est une attitude non seulement improductive, mais également CONTRAIRE à la Constitution, et même à la Démocratie elle-même.
- le Président est élu pour 5 ans. Il désigne le Premier Ministre et forme le Gouvernement pour cette durée : AUCUN texte ne l'oblige à faire des 'remaniements', quelque soit AUCUN scrutin : municipal, départemental, régional, NI MEME legislatif...(la "co-habitation" n'a été possible légalement QUE par la volonté du Président en fonction).
Ce fonctionnement est issu des "ratés" de la IIIème République et a été copié (avec quelques adaptations) dans l'ensemble des Démocraties modernes.
- vouloir systématiquement "nationaliser" des scrutins qui n'en sont pas fait partie du mouvement croissant d'abstention. Au-delà de la non-représentativité des candidats vis-à-vis des électeurs, savoir que son vote sera "mal interprêté" par les commentateurs politiques (les mêmes depuis 30 ans), les journalistes (les mêmes depuis 10 ans, et encore..), et les commentateurs des Blogs (Stilh par exemple), est une excellente stimulation pour s'abstenir...

Sur l'article lui-même, pourquoi frapper d'anathème une entreprise en particulier, alors que des dizaines (centaines ?) de PME sont dans le même cas...