Accueil

 

Contact

 

 

 

#1  03-03-2014 04:25:39   Bilan JO Sochi 2014 : Ski de Fond

Le ski de fond comporte 12 épreuves, à parité hommes-femmes, ce qui constitue le record des Jeux pour un sport, à égalité avec le patinage de vitesse (rappel : 11 épreuves pour le biathlon, 10 pour le ski acrobatique, le snowboard et le ski alpin).

Organisation


Il peut être utile de rappeler aux non-habitués qu'il existe deux "styles" en ski de fond :
  • le "classique" : les skis doivent TOUJOURS rester parallèles (en-dehors des virages, où il y a évidemment une certaine tolérance). Les skieurs et skieuses doivent donc impérativement rester dans les pistes parallèles tracées, la progression se faisant alternativement sur un pied puis sur l'autre, ou avec une poussée parallèle sur les bâtons.
  • le "libre" : comme son nom l'indique, on peut utiliser toutes les techniques, c'est à dire en particulier le "skating" (genre de chasse-neige à l'envers, utilisé pour les montées).
  • Marit Bjoergen
    Reuters
    Et ce qui est important, c'est que pour les Jeux Olympiques (et les Championnats du Monde), les deux styles sont alternés entre deux compétitions. Donc, à Vancouver la course de sprint était en "classique" tandis que la course individuelle (10 km pour les femmes, 15 km pour les hommes) était en "libre" ; et pour ces Jeux de Sochi, c'est l'inverse : le sprint est disputé en style "libre" alors que la course individuelle est en "classique". Il est donc très difficile de conserver son titre dans ces deux épreuves, à moins d'être aussi fort(e) sur les deux styles.
    Note : le skiathlon est JUSTEMENT l'épreuve qui mixte les deux styles, la même distance étant réalisée successivement une fois en classique et une fois en libre.

Les points forts

  • Comme à Vancouver il y a quatre ans, la star de ces Jeux en ski de fond est Marit Bjoergen (cf. photo ci-contre), qui remporte 3 médailles d'or. À Vancouver, elle avait aussi obtenu 3 titres, plus une médaille d'argent et une de bronze. En ajoutant ses médailles d'argent gagnées à Turin 2006 et Salt Lake City 2002, elle en est désormais à 10 médailles olympiques, dont 6 titrestongue (rappel : le record en ski de fond est la propriété de Bjoern Daehlie, avec 12 médailles et 8 titres).
  • Et côté masculin, c'est Dario Cologna (cf. photo plus bas) qui a marqué les esprits avec ses 2 médailles d'or individuelles. Il conserve son titre acquis à Vancouver sur la distance reine (et donc dans un autre style, voir ci-dessus), et remporte également le skiathlon, qui mixte les deux styles, ce qui prouve sa domination générale chez les hommes.
  • Notons également que les deux courses "marathon" (30 km chez les femmes, 50 km chez les hommes) ont chacune donné lieu à un triplé : Norvégien chez les femmes, et Russe chez les hommes

Médailles


C'est un sport régulièrement dominé par la Norvège, et Sochi n'a pas fait exception avec leurs 5 médailles d'or (sur 12 épreuves). La Suède réussit à obtenir le même nombre total de médailles (11) mais avec seulement deux titres.

Ski de Fond
RangPaysOrArgentBronzeTotal
1Norvège  Norvège52411
2Suède  Suède25411
3Suisse  Suisse2002
4Russie  Russie1315
5Finlande  Finlande1203
6Pologne  Pologne1001
7Allemagne  Allemagne0011
 France  France0011
 Slovénie  Slovénie0011

Les français


   Moyens : la médaille de bronze obtenue au relais masculin est une grosse performance big_smile, la France était jusque là abonnée à la quatrième place (que ce soit aux Jeux ou aux Championnats du Monde). Le relais féminin termine quant à lui justement 4ème. À part ce coup d'éclat, les résultats sont à la hauteur de ceux de Vancouver…

Dario Cologna
Afp / Alberto Pizzoli
En sprint, aucun homme n'a passé les quarts de finale, et Aurore Jean a atteint les demis-finales. En skiathlon, Jean-Marc Gaillard prend la 6ème place, et Maurice Manificat la 9ème.
Sur les courses individuelles, les résultats sont en revanche mauvais : la meilleure française est 27ème et le meilleur français est 21ème neutral (note : à Vancouver, on avait eu deux français dans les six premiers).
En sprint par équipe, les femmes ne se qualifient pas, alors que les hommes sont bien qualifiés mais ne s'alignent pas en finale blink, Jean-Marc Gaillard préférant se réserver pour le 50 km (où il terminera… 35ème roll !). Robin Duvillard finit quant à lui 6ème de ce marathon, tandis que ches les filles, on obtient les 6ème et 7ème places.
=> Au total, la France obtient donc 7 places dans les 10 (dont une médaille de bronze et une 4ème place), c'est une de plus qu'à Vancouver.

Retransmission FranceTV


  Bonne : je n'ai pas vu les premières épreuves (sprints et skiathlons), donc je ne peux juger que les suivantes. Et c'était plutôt bien smile. Certaines courses un peu longues ont certes été coupées, mais légèrement, et les commentaires étaient corrects (Patrick Montel est plus à l'aise ici que sur le saut à ski).