Accueil

 

Contact

 

 

 

#1  07-08-2012 20:19:27   Retour sur la dixième journée

Début des compétitions de canoë-kayak en ligne et fin du tir étaient entre autres au programme de cette 10ème journée. Mais aussi une grosse session d'athlétisme avec les 400 m masculins (plat et haies) ainsi que la perche féminine.

Gymnastique, individuel par agrès : vice-champion du monde 2011, le Brésilien Arthur Nabarrete Zanetti est sacré champion olympique aux anneaux (15,900) devant le Chinois Chen Yibing (15,800) et l'Italien Matteo Morandi (15,733). Cette victoire est une surprise, mais son mouvement de force était vraiment impressionnant.
Grande héroïne des Mondiaux 2010 avant de se blesser à un genou six mois plus tard aux Championnats d'Europe, la Russe Aliya Mustafina décroche quant à elle l'or aux barres asymétriques (16,133), enlevant sa troisième médaille de la quinzaine, après l'argent par équipe et le bronze au concours général. Elle devance la Chinoise Kexin He (15,933), et la Britannique Elizabeth Tweddle (15,916).

Football (F) : l'équipe de France, pourtant ultra-dominatrice face au Japon (championnes du monde en titre), ne jouera pas la finale des JO. Les Bleues se sont inclinées principalement à cause de leurs propres erreurs. De la gardienne pour le premier but Japonais, puis de la défense dans son ensemble sur le second. Pourtant revenues au score, elles sont éliminées après avoir manqué le penalty de l'égalisation à la 79ème minute. Elles rencontreront les Etats-Unis ou le Canada pour tenter de finir sur le podium olympique.

Cyclisme : énorme déception pour Grégory Baugé. Le Français échoue en finale de la vitesse individuelle face à un Jason Kenny intouchable. Le Britannique s'impose deux manches à zéro. Avec l'argent, Baugé apporte à la France sa 26ème médaille, sa deuxième personnellement après celle obtenue par équipe.
Lors du second acte, dans une ambiance absolument extraordinaire, plus proche du stade de football en délire que du climat habituel des vélodromes, Kenny a lancé les hostilités juste avant la cloche. Au prix d'un énorme effort, le Français a pu recoller dans la ligne droite opposée. Il est presque revenu à hauteur de son adversaire à la sortie du dernier virage. Mais Kenny a toujours conservé un incontestable avantage. Sa victoire en deux manches est nette et sans bavure. Comme en 2008 à Pékin, l'or dans l'épreuve reine revient donc à la Grande-Bretagne, Kenny succédant à Chris Hoy, engagé cette fois uniquement sur le keirin en individuel.

La session d'athlétisme :

Felix Sanchez
400 m haies (H) : huit ans après Athènes, Felix Sanchez décroche un deuxième succès à Londres (cf. photo). Clin d'œil de l'histoire, il a signé exactement le même temps qu'il y a huit ans en 47"63. Un chrono qui est aussi la meilleure performance mondiale de l'année. Il s'agit d'un formidable retour au sommet pour le Dominicain, âgé de 34 ans et victime de nombreuses blessures ces dernières années après avoir écrasé la distance entre 2001 et 2004, restant invaincu 43 courses d'affilée. Sanchez n'avait pu défendre son titre à Pékin, éliminé dès les séries. L'Américain Michael Tinslay a réalisé un record personnel (47"91) pour s'emparer de l'argent, devant Portoricain Javier Culson (48"10), l'un des grands favoris pour le titre.

Perche (F) : Yelena Isinbaeva ne sera pas triple championne olympique de la perche. La Russe ne passe pas à 4,80 m et doit se contenter du bronze. L'Américaine Jennifer Suhr a remporté la médaille d'or en franchissant 4,75 m au 2ème essai. Suhr a devancé la surprenante Cubaine Yarisley Silva (4,75 m, battue aux essais) et Isinbaeva (4,70 m).

400 m (H) : à seulement 19 ans, Kirani James décroche déjà son premier titre olympique. L'athlète de Grenade bat son propre record et réalise le 9ème temps de l'histoire sur la distance (43"94), devant le Dominicain Luguelin Santos (44"46), et le Trinidadien Lalonde Gordon (44"52). Notons que cette finale se courait sans Américain, une première dans l'histoire du 400 m aux JO, et comportait également 2 frères jumeaux, les Belges Kévin et Jonathan Borlée (ils ont terminé 5ème et 6ème, quasiment dans le même temps, 44"81 pour Kevin et 44"83 pour Jonathan).