Accueil

 

Contact

 

 

 

#1  29-08-2008 01:50:52   Faits divers

Retour sur quelques évènements ou images qui n'ont pas été commentés pendant la période des compétitions (à peu près dans l'ordre chronologique).

  • Tricheries :
    Une certaine polémique est née quelques jours après l'ouverture des Jeux lorsque l'on a appris les dessous cachés de la cérémonie d'ouverture.
    - la petite fille chantait en play-back : sérieusement, pas de quoi en faire tout un plat. N'importe quel organisateur, dans n'importe quel pays, aurait fait la même chose : on ne peut pas raisonnablement prendre un risque de "trou" dans une cérémonie de cette importance, d'autant plus quand le moment en question repose sur une petite fille de 5 ans (ce n'est pas un professionnel ayant l'habitude de la scène), seule en scène pendant sa chanson. En revanche, le fait d'avoir présenté EN PLUS une autre petite fille que l'interprête originale (parce que cette dernière n'était pas assez "mignonne") est beaucoup plus criticable.
    - les "pas de géant" enregistrés et non filmés en direct : là, c'est vrai que c'est dommage, parce que cet effet qui débutait la cérémonie était vraiment impressionnant et original, le fait que ça soit truqué casse un peu la magie. Les organisateurs ont expliqué que suivre la progression des feux d'artifices au-dessus de la ville pouvait être dangereux pour l'hélicoptère censé filmer la scène (et assez difficile à faire pour vraiment donner l'effet voulu, c'est à dire un géant qui marchait sur la ville, il fallait en effet avoir la bonne vitesse et la bonne orientation de la caméra), et qu'ils voulaient en outre se protéger d'une éventuelle météo capricieuse. Ils ont donc filmé le parcours avec l'hélicoptère SANS les feux d'artifices, qu'ils ont ensuite rajoutés numériquement à l'aide d'images de synthèse. Bon, c'est dommage, mais là encore on peut aussi comprendre les organisateurs (note: les "pas de géant" ont néanmoins bien été tirés dans la ville, c'est juste que la séquence que l'on a vu n'était pas filmée en direct).
    - les différentes ethnies : le groupe d'enfants censés représenter toutes les ethnies de la Chine n'étaient pas originaires de l'ethnie qu'ils représentaient. N'importe quoi !! A force de chercher la petite bête, les journalistes en arrivent à critiquer tout ce qu'ils voient. C'était juste un tableau pour symboliser les ethnies, point barre, il faut arrêter de voir le mal partout.
  • Record d'audience :
    Le premier soir des Jeux avait lieu le match Etats-Unis / Chine en basket. Malgré le peu d'importance sportive du match (premier match de poule), c'était l'occasion de voir la star chinoise de la NBA, Yao Ming, opposé à ses collègues américains (et symbolisait en plus le début du duel entre les deux pays pour le record de médailles). L'heure de la programmation était très favorable : prime-time en Asie, fin d'après-midi en Europe et fin de matinée en Amérique (mais week-end, donc visible en direct). Résultat, les chinois étant de plus très friants de basket, ce match est devenu la plus forte audience télévisuelle de l'histoire (bien au-dessus d'un Super Bowl ou d'une finale de Coupe du Monde de football par exemple).
  • Bisous :
    La russe (2ème) et la géorgienne (3ème) qui s'embrassent sur le podium du tir au pistolet. Comme quoi les sportifs sont parfois plus intelligents que les dirigeants de leurs pays respectifs (à noter que cela avait lieu le deuxième jour des Jeux, soit au plus fort des combats)...
  • Aie... :
    L'haltérophile hongrois (je crois..) qui se tord littéralement le bras (en fait, coude déboité) et manque de se faire écraser par sa barre. On a mal pour lui...
  • Parfait :
    Le plongeon impressionnant des deux chinois, en synchronisation parfaite (et les images n'étaient pas truquées). Les juges eux-mêmes ont été séduits puisqu'ils leur ont attribué la note maximale, 10/10.
  • Domination (1) :
    L'insolente domination des Britanniques en cyclisme sur piste : 12 médailles, dont 7 en or, en 10 compétitions, du jamais vu. A elle seule, cette discipline permet d'expliquer le résultat final historique de la Grande-Bretagne à Pékin : 4ème nation, meilleur total depuis 1908 (l'autre discipline où ils ont particulièrement brillé étant la voile). Comme quoi on peut être bien classé en se concentrant sur quelques sports : au contraire, les français mettent en avant le fait qu'ils s'illustrent sur de nombreuses disciplines (16), mais n'ont pas remporté plus de titres que les anglais sur une seule...
  • Domination (2) :
    En gymnastique, c'est la Chine qui a fait très fort (mais aussi sur d'autres sports comme le plongeon ou le tennis de table) : les chinois ont remporté 7 titres et les chinoises 2. Ensemble, ils ont raflé le tiers des médailles (14 sur 42 distribuées).
  • Très fort(e) :
    Avalanche de records du monde dans les plus grosses catégories en haltérophilie. Chez les femmes (75 kg), la sud-coréenne Miran Jang écrase le concours en soulevant 140 kg à l'arraché (record du monde) et 186 kg à l'épaulé-jeté (record du monde), soit un total de 326 kg (record du monde, forcément). Mais ce qui est encore plus surprenant c'est qu'elle DEBUTE son concours (première barre) alors que TOUS ses adversaires ont déjà fini ! D'ailleurs l'écart avec la seconde est surréaliste : 124 / 153 / 277 !!
    Chez les hommes (105 kg), c'est un peu la même chose (mais l'écart avec le deuxième est moins remarquable) avec le biélorusse Andrei Aramnu : 200 / 236 / 436, 3 records du monde.
  • Généreux :
    Usain Bolt a offert un chèque de 50 000 dollars pour les victimes du tremblement de terre au Sichuan.
  • Chute :
    La chute impressionnante du français dans l'épreuve d'équitation du pentathlon moderne. Après avoir buté sur deux obstacles successifs, le cheval s'est pris les pattes avant dans une des barres qui étaient tombées, et a plongé la tête la première sur le sol. Tentant de se relever, le cheval a donné un coup de sabot involontaire au pauvre cavalier français empêtré sous lui, le touchant au visage. Une fois dégagé, le français a tenu à remonter à cheval pour se présenter au centre du terrain afin de saluer les juges, alors que le sang dégoulinait sur son visage.
  • Bizarre :
    Les derniers jours étant l'occasion de voir des compétitions moins médiatisées que les autres, j'ai vu la dernière demi-heure de la finale de hockey sur gazon, un des sports que l'on ne voit QUE pendant les Jeux Olympiques. Première surprise, le match opposait l'Allemagne (qui pour la petite histoire s'est imposée 1-0) à l'Espagne, alors que j'attendais plutôt des pays plus "exotiques". Deuxième interrogation : pourquoi donc les crosses sont-elles aussi courtes, obligeant les joueurs à courir penchés en avant ? Ils doivent vraiment avoir mal au dos à la fin du match. Bizarre comme sport...
  • Records :
    Au total, tous sports confondus, 32 records du monde ont été battus : depuis les Jeux de Munich, en 1972, on n'avait pas vu un tel score.
  • Pas vu... :
    Il y avait 28 sports différents. Mais en séparant logiquement certains sports en plusieurs disciplines qui n'ont rien à voir entre elles (par exemple cyclisme = 4 disciplines : route, piste, BMX, VTT; ou gymnastique = 3 disciplines : artistique, rythmique, trampoline), on obtient 41 disciplines distinctes.
    Sur ces 41, il n'y en a que deux dont je n'ai pas vu au moins quinze minutes durant ces Jeux : le tennis (seulement quelques balles de match) et le water-polo (rien du tout, la faute à Canal+ qui devait retransmettre la finale en différé le dernier jour et qui ne l'a pas fait).