Accueil

 

Contact

 

 

 

#1  25-05-2015 03:28:10   "The Majors"…

MpokAdmin
Administrateur
Inscription: 06-02-2006
Messages: 149

En Tennis, il y a : Australian Open, Rolland-Garros, Wimbledon, US Open.
En Golf, il y a : Masters, US-PGA, British Open, US Open.

Et en Course Automobile, il y a : Monaco, Indianapolis, Le Mans.

La différence en auto, c'est qu'il s'agit de 3 disciplines "presque" SÉPARÉES (en tout cas beaucoup plus que les différentes surfaces en Tennis). La précision pour le GP F1 de Monaco, la vitesse pour les 500 Miles d'Indianapolis, et l'endurance pour les 24 h du Mans (en résumant très succintement… wink).
Cette "triple couronne" n'a été réalisée qu'une seule fois : seul Graham Hill peut s'enorgueillir de la détenir (de façon "officieuse", car elle n'existe pas réellement; c'est juste le "graal" de tout pilote automobile…), lequel a en plus été champion F1. Ils sont 6 pilotes (dans l'histoire) à avoir réalisé "2 tiers" (c'est à dire à avoir gagné 2 des 3 courses).

Bref, comme Canal+ a acquis les droits de l'IndyCar (il faut bien qu'ils se rattrapent sur quelque chose… rigole), et qu'ils ont fait de la pub (à outrance) depuis 2 jours, j'ai regardé… (je l'avais déjà regardé il y a 2 ou 3 ans, mais en anglais).
=> Excellent… smile

Bon, les commentaires (français, donc) sont très corrects, même si j'ai pas aimé le côté "humoristique" de certains moments (un peu comme s'ils commentaient l'Eurovision…). Ceci dit, on peut les excuser, la course dure quand même près de 3 heures (soit deux fois plus que le GP de Monaco, diffusé plus tôt dans la journée).
Et la course elle-même était PALPITANTE !! tongue
Avec 3 français (sur 33 pilotes au départ) : un qui n'avait aucune chance (et qui n'a pas fini), un qui visait un top 10 (et qui a fini 11ème), et surtout un qui avait de réelles chances (partant 3ème sur la grille).

Par rapport au Grand Prix de Monaco plutôt chiant cette année, on a eu là une vraie bataille pratiquement sur l'ensemble des 200 tours, avec des dépassements au millimètre à 360 km/h (bien plus vite que la F1), et de nombreux leaders différents. Finalement, le français Pagenneau, qui a été dans les 4-5 premiers pendant 150 tours, a eu un pbm technique qui l'a écarté du duel final sur les 20 derniers tours. Et c'est Pablo Montoya (l'ancien pilote F1) qui l'a emporté pour la deuxième fois. Il faisait déjà partie du groupe des 6 "2 tiers" (cf. plus haut), puisqu'il a gagné à Monaco.

Conclusion : même si je n'ai pas "découvert" la discipline sur cette course, j'avoue que j'ai LARGEMENT préféré cette course à celle de F1 plus tôt dans la journée. Si la Formule 1 devient trop "barbante", je sais vers quoi me tourner… wink


Administrateur MpokNews