Accueil

 

Contact

 

 

 

#1  30-10-2011 19:47:29   Masters féminin 2011 : un problème d'équipementier

Ce dimanche avait lieu la finale du Masters féminin de tennis.
Opposant Petra Kviteva à Victoria Azarenka (respectivement classées 3ème et 4ème mondiales), et se terminant à l'instant par la victoire de Kviteva en trois sets (7-5, 4-6, 6-3).

Le match a été assez disputé et intéressant : on était parti sur un match à sens unique, puisqu'il y avait 5-0 en faveur de Kvitova dans le premier set (en moins d'une demi-heure de jeu), mais Azarenka est ensuite revenue à 5-5, pour perdre finalement le set 7-5.
Le second set a été tout aussi accroché, Azarenka l'emportant 6-4.
Puis le troisième set décisif a finalement été remporté par la mieux classée des deux (Kvitova), mais avec une excellente résistance de son adversaire.

Cette finale du tournoi final de la saison (réunissant uniquement les meilleures joueuses sur la saison) avait donc TOUT pour plaire (une vraie opposition sportive).
Malheureusement, le spectacle a été gâché à cause du markettinghmm

Les deux joueuses sont en effet sponsorisées par le même équipementier. Bon, jusque là, pas de pbm, les équipementiers majeurs dans le sport étant au nombre de 3 (voire 2), il est logique que ce cas de figure arrive souvent.
Mais au moins pourrait-on espérer que dans ce cas l'équipementier fournisse des tenues vraiment différentes aux deux joueuses.
Or ce dimanche, ce n'était pas le cas, ou du moins au "minimum syndical"…

L'une des finalistes portait un haut rose et une juppette bleue, l'autre un haut bleu et une juppette rose.
Et il s'agissait évidemment (même équipementier oblige) de la même teinte de rose et/ou de bleu.
Les deux joueuses avaient le même bandeau rose, et en plus, avaient leurs cheveux tirés en arrière en une longue natte…

=> Résultat pour le public : on avait l'impression de voir 2 "clones" s'affronter, il était très difficile de distinguer QUI ÉTAIT QUI lors des échanges en plan large (voire impossible : au bout d'un moment, on oublie en effet qui est en "rose au-dessus"…).
Cela a gâché la retransmission d'un match pourtant intéressant sportivement.

Je comprends tout à fait la volonté de l'équipementier de mettre en avant ses tenues, c'est légitime. Mais là, c'était trop
Et non seulement en défaveur du public, mais également des joueuses elles-mêmes : sur n'importe quelle photo individuelle du match, je défie quiconque ne connait pas réellement la joueuse de dire qui elle est, tellement les deux se ressemblaient.
Note : faites le test, allez voir sur les sites d'infos, si il n'y a pas la légende, vous aurez du mal à identifier les photos…

En foot et en rugby, il y a une règle qui oblige les deux équipes à porter des maillots suffisamment distinctifs.
Je ne sais pas si une telle règle existe en tennis, mais même si elle existe, elle n'est pas assez restrictive : en l'occurence, inverser les couleurs "haut - bas" NE SUFFIT PAS.
Je ne suis pas contre le marketting (et le sponsoring en général), mais nous avons vu (imo) ce dimanche les limites de la chose : le marquetting a "phagocyté" l'aspect sportif sur le plan visuel…