Accueil

 

Contact

 

 

 

#1  14-06-2008 04:39:54   Surclassés...

Alors que l'Italie, contre la Roumanie, n'a pas fait mieux que la France contre ce même adversaire, cette dernière a montré un jeu certes plus plaisant que lors du premier match, mais encore largement insuffisant pour avoir des ambitions dans cet Euro.

ItalieItalie / Roumanie : 1 - 1 | On attendait un match fermé, voire ennuyeux, les roumains ayant annoncé qu'ils se contenteraient encore d'un match nul. Il n'en fût rien. Si le début du match a été dominé par les italiens qui se sont procurés plusieurs occasions, les roumains ont été bien moins frileux que contre la France, répondant eux aussi par des attaques construites et emmenant la première période sur un bon rythme.
Au retour des vestiaires, l'Italie aurait pu ouvrir le score par Luca Toni, mais le but a été refusé pour un hors-jeu imaginaire. A la 55ème minute, une passe en retrait complètement ratée de Zambrotta offre un ballon facile à Adrian Mutu qui ouvre le score. Mais la joie des roumains est de courte durée : dès la minute suivante Panucci reprend un corner et égalise.
La décision se joue à la 80ème minute : l'arbitre siffle un penalty pour la Roumanie, mais Mutu bute sur un Buffon impeccable, qui sauve ainsi les italiens d'une élimination prématurée.

FrancePays-Bas / France : 4 - 1 | Dans l'autre match, les hollandais ont une nouvelle fois fait preuve de leur efficacité offensive en écrasant une équipe de France certes plus réveillée que lors de son premier match, mais d'un niveau encore très faible.
Dès la 9ème minute, sur le premier corner de la partie, Kuyt assome les français (1-0). Il faut attendre une bonne demi-heure avant de voir les premières vraies occasions françaises, malheureusement non conclues, et la France peut se satisfaire de n'être menée que d'un but à la pause, tellement elle est dominée par les Oranges dans tous les compartiments du jeu.
A la reprise, une main non sifflée dans la surface hollandaise aurait pu changer le cours du match (quoique..). C'est au contraire les Pays-Bas qui vont doubler la mise à la 59ème minute, à l'issue d'une véritable démonstration de football (l'un des plus beaux buts de la compétition), terminée par une passe de Robben vers Van Persie qui ne laisse aucune chance à Coupet (2-0). A la 71ème minute, sur un long centre de Sagnol, une petite déviation de Thierry Henry permet aux français de croire à un improbable retour (2-1). Mais une minute plus tard, c'est Robben, qui d'un missile tiré dans un angle complètement fermé vient annuler ce sursaut (3-1).
C'en est visiblement trop pour la France : à l'image de Thierry Henry à genoux sur la pelouse, les français baissent les bras et ne crééront plus rien de la rencontre (pourtant, on a vu dans le match que dès qu'il se décidaient à accélérer un peu le jeu, ils pouvaient être dangereux, malheureusement ces moments sont trop peu nombreux). Et c'est assez logiquement, que par une frappe magistrale sous la barre transversale, Sneijder vient parachever l'écrasante victoire batave (93ème).

Les Pays-Bas sont la 3ème équipe déjà qualifiée, mais à la différence des deux autres qui joueront la place lors du dernier match, ils sont également déjà assurés de finir premiers de leur poule. Ils pourront donc se contenter d'envoyer une équipe "bis" contre la Roumanie, ce qui n'arrange pas les affaires des deux autres équipes.
En effet, l'Italie ou la France peuvent encore se qualifier, mais seulement si la Roumanie ne bat pas les Pays-Bas. Un match nul entre la France et l'Italie qualifie la Roumanie (à cause du goal average, donc sauf si la Roumanie perd de plus de 3 buts, et dans ce cas c'est l'Italie qui serait qualifiée).
Donc pour la France : il faut gagner contre l'Italie et espérer que les roumains ne battent pas les Pays-Bas.