Accueil

 

 

 
 

23-08-2008 11:27:37  Mi-figue, mi-raisin

A l'image du début de journée (marche et BMX, voir article précédent), le reste des compétitions d'hier a été une succession de déceptions et de satisfactions pour le clan français.

A commencer par la boxe :

- Khedafi Djelkhir (57 kg) s'est facilement qualifié pour la finale (ce samedi, contre un ukrainien). Mené 5-2 à l'issue du premier round, son adversaire a jeté l'éponge avant la reprise. Cela commençait bien pour la France.

- Mais le combat d'Alexis Vastine (64 kg) s'est bien moins bien passé. Dominant le dominicain Felix Diaz pendant le début de combat, le français se trouvait pénalisé par l'arbitre une première fois. Puis, alors qu'il avait encore 3 touches d'avance, il se faisait remonter, et finalement égaliser (10-10) à 19" de la fin du combat.
C'est alors que l'arbitre le pénalisait une deuxième fois, entraînant forcément l'élimination du français. Une décision arbitrale évidemment fortement contestable : mettre une telle pénalité (qui coûte 2 touches) à moins de 20 secondes du terme, c'est un peu ridicule. Cela revient à dire que le vainqueur est décidé par une personne seule (l'arbitre) alors que 20 secondes plus tard l'issue aurait au moins été décidée par les 3 juges. D'autre part, le dominicain a été averti plusieurs fois verbalement sans que cela se traduise par une pénalité.
Bon... A chaque JO, il y a des contestations sur l'arbitrage ou la notation des juges, c'est un grand classique. Mais à chaque fois, sur plus de 250 combats disputés, il n'y en a guère plus de 5 ou 6 qui posent problème. Ce n'est donc pas quelque chose de trop grave. Ca tombe juste sur un français cette fois, pas de chance, mais pas de quoi en faire un scandale. Alexis Vastine remporte donc une médaille de bronze.

- La 3ème demi-finale où était engagé un français était la plus difficile des trois sur le papier. Daouda Saw (60 kg) affrontait en effet le champion du monde en titre, le cubain Yordenis Ugas. Mené d'une touche à chacun des deux premiers rounds, le français débutait le 3ème à 5-7. Mais grâce à un étonnant 4-0 dans ce round, il parvenait à inverser la situation. Le cubain semblait un peu perdu dans le round final et s'inclinait finalement largement (15-8). Le français affrontera le russe Alexey Tishchenko en finale dimanche matin.

Deux boxeurs français en finale olympique, ce n'était plus arrivé depuis 1936...

Suite du pentathlon moderne féminin (voir message précédent) : la française Amélie Cazé a réalisé le 2ème temps du 200m nage libre (3ème épreuve), ce qui lui permettait de revenir à la 4ème place du classement général. Mais malheureusement, l'épreuve d'équitation lui a été fatale : elle avait pourtant réalisé un bon parcours mais a enchaîné les pénalités sur le dernier obstacle. Elle restait 4ème avant la dernière épreuve, mais comme celle-ci n'est pas sa spécialité, le podium était déjà improbable. Et en effet, seulement 22ème temps du 3000m, elle termine à la 9ème place au général. C'est une déception, elle faisait partie des favorites avant la compétition.
Le titre a été remporté par l'allemande Lena Schoneborn, suivie par l'anglaise Heather Fell et l'ukrainienne Victoria Tereshuk.

Bonne performance de Gwladys Epangue, qui remporte la médaille de bronze en taekwondo (-67 kg). (Note : ce sera la seule médaille en taekwondo puisque Mickaël Borot, le remplaçant de Pascal Gentil, à été éliminé dès le premier tour ce matin)

Petite déception pour Mathieu Goubel en canoë monoplace (7ème) et grosse déception pour le kayak biplace français, puisque Philippe Colin et Cyrille Carré, champions du monde 2007, ne prennent également que la 7ème place.

En revanche, grande satisfaction avec la victoire des handballeurs contre la Croatie (25-23), tenante du titre. Un match serré, stressant, mais qui permet d'accéder à une finale (pour la première fois pour une équipe de handball, la meilleure performance jusqu'alors restant la médaille de bronze de 1992) dont les français seront largement favoris. Il faudra certes se méfier de l'Islande, invité surprise, mais la France devrait logiquement remporter le titre dimanche matin.

Enfin les résultats en athlétisme :

- les relais français 4x400m (H et F) n'ont pas fait mieux que ceux du 4x100m, éliminés. A noter le début de polémique autour des relais 4x100m (les athlètes devraient se préparer presque exclusivement pour ces épreuves puisqu'ils n'ont AUCUNE chance de médaille en individuel) après "l'affaire" Ronald Pognon et la démission de l'entraîneur des relais.

- le duel entre Tirunesh Dibaba et Meseret Defar a bien eu lieu sur 5000m. Les deux éthiopiennes rivales (qui ne se disent même pas bonjour) avaient pris soin de s'éviter jusque-là dans les meetings. Tirunesh Dibaba l'a emporté après une accélération fulgurante dans le final, devant la turque Elvan Abeygelesse, Meseret Defar étant reléguée à la 3ème place. Doublé 5000m/10000m pour Dibaba (et doublé Athènes/Pékin sur 5000m).

- pas de miracle pour Jérôme Clavier qui termine 7ème au saut à la perche. Le concours a été remporté par l'australien Steve Hooker à 5,90m. Il a ensuite tenté et réussi le record olympique à 5,96m.

- en revanche, excellente deuxième journée pour Romain Barras au décathlon : il termine 5ème, ce qui constitue la meilleure performance pour un français depuis bien longtemps. Le décathlon a été remporté sans surprise par l'américain Brian Clay.

- enfin 3ème course / 3ème victoire / 3ème record du monde pour Usain Bolt. Avec ses partenaires du 4x100m (Nesta Carter au départ, Michael Frater dans le virage, et Asafa Powell pour achever le travail dans la dernière ligne droite) il a permis à la Jamaïque de remporter sa 6ème médaille d'or en athlétisme.
On savait qu'avec une telle équipe, le record du monde établi en 1993 par les américains (37"40) était en danger. D'autant plus qu'un record en relai dépend beaucoup des passages de bâton, et on sait que les américains ne sont pas parfaits sur ce point.
Les jamaïcains non plus n'ont pas été parfaits. Mais ils explosent néanmoins ce vieux record de 30 centièmes : 37"10.
Avec un peu d'entraînement, ils pourraient largement faire tomber la barre des 37 secondes.
Trinidad et Tobago a pris l'argent (loin derrière, 38"06) et le Japon complète avec surprise le podium (38"15).