Accueil

 

Contact

 

 

 

Annonce

Comme nous allons changer d'hébergeur, des dysfonctionnements sont à prévoir pendant ce mois.

  • Informatique
  •  » Web

#1  04-02-2011 15:14:28   La NSA, la DGSE et la DCRI ne disent pas merci à l'Hadopi

MpokNews
Administrateur
Inscription: 06-02-2006
Messages: 149

Le recours croissant des internautes à des outils de cryptographie et de protection de la vie privée, afin d …

Lire l'article…


Administrateur MpokNews

#2  04-02-2011 20:31:45

Mpok
Habitué très actif
Inscription: 06-02-2006
Messages: 402

Rien de bien nouveau, mais une confirmation

Cet argument avait été mis en avant par les "anti-Hadopi" lors de l'examen de la loi. Sur ce point (au moins), ils avaient raison : une plus grande surveillance pour des faits "mineurs" accroît la difficulté de surveiller les faits "majeurs". Parce que les adolescents qui téléchargent emploient maintenant (à cause d'Hadopi ou d'autres lois du même style dans les autres pays) les mêmes techniques que les "vrais" pirates.
C'est déjà très difficile de surveiller les agissements terroristes sur Internet, cela le devient ENCORE PLUS si tout le traffic est NOYÉ par les téléchargements illicites de musique…

Pourtant cet argument de "bon sens" a été balayé… sad
Du coup :
- les services de renseignements voient leur travail augmenter (et leur taux d'efficacité chuter).
- les "vrais" criminels (pédophiles, terroristes et autres) se frottent les mains.
- ceux qui téléchargeaient continuent de le faire, soit en cryptant leurs échanges, soit en passant par d'autres voies qui ne sont pas concernées par Hadopi (téléchargement direct).
- et tout cela coûte de l'argent au contribuable, car le dispositif Hadopi est plutôt cher au final.

Bref, cette Hadopi est en train de devenir la loi la plus mal ficelée de l'histoire (tous bords confondus)…

Dernière modification par Mpok (04-02-2011 20:33:11)

  • Informatique
  •  » Web