Accueil

 

Contact

 

 

 

#1  18-10-2011 23:34:45   Dennis Ritchie : exit ("Good-Bye")

Introduction


C'est passé complètement inaperçusad
Au point que même la presse spécialisée n'a relayé la nouvelle que 5 jours plus tard.
Et la presse nationale (Le Monde, Liberation) a fini par faire un encart, mais avec des dates fausses (considérant que la date de la nouvelle était la date de la mort…).

Évidemment, cette disparition a moins "fait le buzz" que celle de Steve Jobs.
Pourtant, moins d'une semaine après, nous avons perdu un autre des acteurs majeurs de l'informatique
Il était bien plus discret sur la scène médiatique, ce qui explique ce "flou".

Et sans cracher sur Steve Jobs et sur son apport (en particulier 'grand public'), tout informaticien digne de ce nom ne saura que souligner l'apport NETTEMENT PLUS IMPORTANT que D.M.Ritchie a eu sur ce domaine.
L'un était un commercial de génie, l'autre un créateur de génie (et malheureusement, la société actuelle se focalise sur le premier au dépend du second).

Historique


Dennis Ritchie & Ken Thompson 1969

(c)Peter Hamer

Né en 1941, il intégre le "Bell Laboratory" dès 1967, déjà en avance sur ses diplômes, qu'il obtiendra plus tard (Harward).
En 1969, il commence à collaborer à l'équipe de Ken Thompson. Ce dernier travaille sur une nouvelle version de "Multics", qui a été un échec. Ensemble, les deux hommes conçoivent un nouveau système d'exploitation qui deviendra UNIX.

Le premier UNIX a été programmé en assembleur sur le vieux PDP-7 qu'ils avaient à disposition. Pour rendre le système portable (d'une architecture à une autre), ils décident de créer un nouveau langage, basé sur le langage 'B' existant (d'où le nom 'C').
Après de nombreux mois et essais divers, ils réussissent à ré-écrire leur UNIX en C. L'histoire est en marche… big_smile

En 1973, il présente la version finale de leur travail lors d'une conférence. C'est un succès d'estime.
(Note : il faut bien se représenter l'époque… À ce moment, l'informatique personelle n'existe pas, Steve Jobs et Bill Gates sont encore écoliers…)
Pourtant, le langage et le système se répandent.

Dès 1975, la plupart des universités américaines sont sous UNIX (ou ont des serveurs sous ce système), et certains universitaires bossent à fond sur le concept (toujours basé sur le langage C).

En 1977, le langage C est 'standardisé' par un consortium d'entreprises. Cela change une partie des définitions du langage, mais cela prône aussi le langage comme standard de fait. Les premiers développements (en C) de la "pile TCP/IP" (fondements de l'Internet d'aujourd'hui) datent de cette époque.

La référence mythique


D. Ritchie est également connu à cause d'un livre qui a marqué des générations d'informaticiens (et encore aujourd'hui).

En 1978, le livre "The C Programming Language" est édité pour la première fois.
C'est ce qui va faire la notoriété des auteurs (B. Kernigham & D. Ritchie) au-delà de la sphère très fermée des utilisateurs/programmeurs sous Unix.
En quelques mois, le livre est un succès en librairie, dépassant même certains romans du moment.
=> Et de fait, même aujourd'hui 30 ans après, il figure parmi les meilleurs livres de cours jamais vendus

Ce livre est "mythique"tongue (il a même un article spécifique sur Wikipedia).

Son "aura" s'est propagée de génération en génération, et cette "bible du C" (d'autant qu'il a fallu attendre plus de 15 ans avant que quelqu'un ose la remettre en question, sans succès d'ailleurs), reste LA référence sur le langage C (interrogé dans les années 90, D. Ritchie a déclaré qu'il ne pensait pas que son livre serait autant considéré, et qu'il y avait quelques erreurs, surtout après la standardisation du langage).

L'expression "Kernigham/Ritchie" devient même sacralisée dès les années 84-86 ("d'après le Kernigham/Richie, ma fonction est ok", "t'as vérifié dans le Kernigham/Ritchie ?", etc…).
Bref, le fameux "K&R" reste dans la mémoire de TOUS les informaticiens…
(personnellement : de tous mes livres de cours, je n'en ai conservés que 3. L'un d'entre eux est évidemment le "K&R"… wink2).

Notons en outre que c'est ce livre qui a popularisé le fameux "Hello World", le programme informatique simple utilisé depuis comme premier exemple dans tous les langages.

Honneurs et fin


Dennis Ritchie & Ken Thompson 1999
En 1983, Dennis Ritchie reçoit le Turing Award, prix le plus prestigieux en informatique, avec Ken Thompson, pour UNIX.
C'est également l'époque où des développements en C permettent le début d'Internet.

On connait la suite : Internet se développe, UNIX devient propriétaire (Sun au départ), puis de nouveau libre avec Linux.

Entre-temps, D. Ritchie reçoit la médaille Richard Hamming, "pour honorer les contributions exceptionnelles à l'informatique et aux technologies de l'information". Pour le même sujet, Dennis Ritchie et Ken Thompson reçoivent en 1999, des mains de Bill Clinton, la médaille nationale de la technologie, ce qui est un honneur assez rare.

Puis D. Ritchie prend sa retraite en 2007 (alors directeur des Bell Labs qui l'ont embauché 30 ans plus tôt… wink).
Il décède ce 8 octobre 2011, moins d'une semaine après Steve Jobs (les deux hommes n'ont RIEN à voir, mais symbolisent tous deux une certaine période de l'informatique).

Influence


Si quelques dizaines de millions d'utilisateurs dépendent aujourd'hui des créations de Steve Jobs, ce sont des milliards qui dépendent de celles de D.M.Ritchie.
- la plupart des programmes applicatifs sont écrits en C.
- la totalité des systèmes d'exploitation sont écrits en C (même Windows).
- Mac OS est un dérivé d'Unix, Linux est un dérivé d'Unix, Android est un dérivé de Linux, etc… Les bases UNIX sont présentes partout (sauf sur Windows, mais Ritchie est présent aussi ici à cause du C).

Conclusion (personnelle) :
On retiendra BIEN PLUS de Jobs que de Ritchie (dans les médias).
On utilisera BIEN PLUS de Ritchie que de Jobs (dans l'informatique).